André-Jacques Auberton-Hervé

André-Jacques Auberton-Hervé

Une grande voix de l'innovation

Afin de garantir le développement de sa société, André-Jacques Auberton-Hervé (http://www.andre-jacques-auberton-herve.com/) a su faire des choix audacieux. Objets connectés, téléphones portables et tablettes dépendent sans exception des composants électroniques développés par son entreprise. Son sens de l'innovation lui a permis de recevoir, en particulier, un SEMI award et le Prix de l’Audace Créatrice. André-Jacques Auberton-Hervé reste l'un des premiers porte-drapeaux de l’innovation en France.

La "Silicon Valley Française" doit en grande partie sa réputation au leadership d’André-Jacques Auberton-Hervé. L'entreprise iséroise Soitec exporte très vite ses solutions et parvient de cette façon à un chiffre d’affaires de 372M€ dès l'année 2006. Soitec dispose d'une envergure internationale, avec des usines réparties dans différents pays. Dans une économie mondialisée, André-Jacques Auberton-Hervé comprend très vite l’intérêt de rechercher une croissance hors de France.

Un étudiant au parcours exceptionnel

En 1986, à seulement 24 ans, André-Jacques Auberton-Hervé obtient sa thèse et prend part à des conférences internationales dans les deux domaines qu’il affectionne : le silicium et les semi-conducteurs. André-Jacques Auberton-Hervé naît au début des années 60, suit sa scolarité dans l'Hexagone et décroche son baccalauréat à 16 ans. Ses études d'ingénieur le mènent à Centrale Lyon, une prestigieuse école. Il est convaincu dès son enfance de l’importance du progrès.

Selon André-Jacques Auberton-Hervé, pour concurrencer les Etats-Unis, l’Europe se doit de soutenir ses champions industriels en mettant en place de nouveaux outils. Pour faire profiter les gens de ses compétences, le chef d'entreprise a publié au printemps 2016 le manifeste "De l'audace !". André-Jacques Auberton-Hervé est parti de zéro pour créer un leader mondial dans le domaine des composants électroniques. Il connaît l'utilité du monde de la finance. Pour accompagner les start-ups, l'UE va devoir prévoir des outils financiers plus performants, similaires au NASDAQ.

Dans les années 90, André-Jacques Auberton-Hervé fonde, avec Jean-Michel Lamure, l'entreprise Soitec. Grâce à son savoir-faire en développement industriel, l’effectif de la start-up qu'il a créée passe, en l'espace de 10 années, de deux à environ mille collaborateurs. André-Jacques Auberton-Hervé fait de l'entreprise un distributeur sûr et incontournable. Des entreprises de renom figurent parmi les clients de Soitec.

Autres articles