Philippe Pouletty, infatigable chercheur-entrepreneur - FlexMedia

Philippe Pouletty, infatigable chercheur-entrepreneur - FlexMedia

Les protégés notables de Truffle Capital

Philippe Pouletty s’est entre autres fait remarquer via les accomplissements de l'entreprise française Carmat dans l'univers des cœurs artificiels. Épaulé par le talent de businessman du médecin, l'établissement se retrouve entrée en bourse dès 2010. Le portefeuille de Truffle Capital englobe entre autres la startup Symetis établie courant 2004. L'entreprise crée et commercialise des valves aortiques transcatheter. Son entrée en bourse est projetée pour 2017. Instituée en 2014, l'entreprise Diaccurate s’attelle à créer une nouvelle catégorie de remèdes pour traiter les malades atteints du SIDA. Cette enseigne se spécialisant en biotechnologie est issue d'un partenariat entre l’Institut Pasteur et le fonds de capital-risque dirigé par Philippe Pouletty.

À travers divers soutiens, Philippe Pouletty prouve son engagement au profit de la recherche et de la créativité. Entre 2005 et 2010, l'investisseur s'est entre autres joint au dirigeant de Microsoft pour pouvoir encourager les sociétés avant-gardistes à l'échelle mondiale. Le premier but de France Biotech est de favoriser le dialogue entre les entrepreneurs et les chercheurs. Cette organisation rassemble plus de 150 compagnies opérant dans l'univers de la biotechnologie et établies dans tout l'Hexagone. Philippe Pouletty se trouve être inscrit à la société française d’immunologie (SFI) depuis 1982. L'ancien interne des hôpitaux de Paris est par ailleurs entré dans la Stanford University Invention Hall of Fame grâce à ses inventions dans l'univers de la biologie moléculaire présentées de 1986 à 1988. Auprès de l’association européenne de biotechnologie, le médecin se révèle en mesure d'encourager davantage les startups avant-gardistes. L'administrateur de Truffle Capital a ainsi accepté la place de vice-président d’Europabio entre 2005 et 2009.

Truffle Capital, une enseigne de gestion de fonds de placement au service de l'inventivité

La société Neovacs est introduite en bourse courant 2010 étant donné son côté prometteur. Cet établissement a été mis en place par Truffle Capital courant 2003 en vue de découvrir des soins contre les maladies auto-immunes. Le centre de recherche Theradiag figure dans le portefeuille de Truffle Capital dès 2003 et s'avère entré en bourse en 2012. Philippe Pouletty est D.G intérimaire de cet établissement se spécialisant en diagnostic de 2009 à 2010. Coté au New York Stock Exchange, le laboratoire Altimmune se concentre sur l'élaboration d’immunoactivateurs dédiés aux substances contre les infections et aux vaccins. La compagnie rejoint le portefeuille administré par le chercheur courant 2007 et se retrouve ensuite assimilée par Pharmathène US. À travers l’enseigne Myopowers, Philippe Pouletty et les consultants de Truffle Capital accordent des financements à des techniques efficaces dans le but de transformer la situation des personnes atteintes d’incontinence urinaire.

L’engagement de l'entrepreneur auprès de Truffle Capital

Épaulé par son niveau de spécialisation dans le milieu, Philippe Pouletty se charge de la formation et de l’accompagnement des différentes recherches des PME de Truffle reliées aux sciences de la vie. L'enseigne de gestion de fonds de capital-risque Truffle Capital SAS a vu le jour en 2001. L'investisseur est essentiellement célèbre dans le domaine de la recherche médicale pour être l'associé fondateur et le gérant de cet établissement. Auprès de Truffle Capital, Philippe Pouletty s’applique entre autres à évaluer et à choisir les brevets à fort potentiel des établissements épaulés. Ces recherches sont choisies selon leur originalité. Évoluant dans l'univers de la biotechnologie, Truffle Capital forme foncièrement des spins off de centres de recherche universitaires d'envergure mondiale. Le médecin et son équipe mettent sur pied la majorité des spins off financés par l'investisseur.

Débuts dans la fondation d'entreprises

Philippe Pouletty a entre autres fondé Clonatec au début de sa carrière de chercheur. La startup se concentre sur la biotechnologie et s’impose comme une pionnière de cette discipline en France. L'entreprise SangSat a notamment développé et commercialisé la Thyloglobuline, une substance réellement efficace contre les rejets. Ce médicament original se révèle ensuite cédé à Genzyme dans les années 1990. SangSat est par ailleurs un acteur notable en matière de greffe d’organes. Grâce à de nombreux brevets personnels, Philippe Pouletty a institué SangSat Inc. en 1988. Cet établissement se concentre sur la transplantation d’organes et se révèle listé au Nasdaq à partir de 1993.

Autres articles